La Lekkarod

L’histoire et la philosophie de cette course de chiens de traîneaux

LEKKAROD est née en 2014, de la réunion des envies et des compétences d’un groupe de passionnés impliqués dans le sport de traîneau à chiens depuis des décennies pour certains.

Origines du nom « Lekkarod »

Le nom « LEKKAROD » est bien sur dérivé de celui de sa glorieuse ancêtre, mais est riche de sens :

  • LEKKA veut dire « chien » en vieux patois savoyard bessannais. Un moyen de rendre hommage à la très belle station village de Bessans, située en Haute Maurienne Vanoise, et qui fut dés l’émergence de ce sport en France (et est toujours) un haut lieu du traîneau à chiens

  • ROD est une volonté de rendre là encore un hommage, mais à celle des courses de chiens de traîneau qui demeure la plus difficile et la plus authentique au monde : l’IDITAROD en Alaska.

Naissance de Lekkarod à l’Alpe d’Huez

L’année 2015 voit naitre LEKKAROD, avec une édition « zéro » sur le merveilleux site de l’Alpe d’Huez, édition destinée à faire connaitre ce grand projet qui va évoluer au fil des années, avec une édition « zéro » sur le merveilleux site de l’Alpe d’Huez, édition destinée à faire connaitre ce grand projet qui va évoluer au fil des années

LEKKAROD est une course longue distance par étapes dont les objectifs correspondent à une véritable philosophie pour le Sport de traîneau à chiens.

« Respect », leitmotiv de Lekkarod

Parfait respect du chien, de par la conception des tracés, la longueur des étapes mais surtout des temps de repos et l’existence d’un règlement qui permet la rotation des chiens en course au sein d’un groupe prédéfini (une équipe qui n’est faite que de remplaçants !). Le suivi vétérinaire permanent et en tous lieux, l’éducation des mushers et handlers à une permanente amélioration des soins fournis aux chiens avant-pendant et après la course font également partie intégrante de cette philosophie.

Parfait respect des concurrents (mushers) et de leurs aides (handlers) qui, soit partagent avec leurs chiens le même effort sur la piste, soit donnent tout pour que ces chiens soient chouchoutés, préparés et soignés durant les périodes de repos.

Parfait respect de la nature, de par les gestes de simple civisme (nettoyage des aires paillées ou souillées) mais aussi de par le respect des pistes empruntées avec la collaboration des stations de sports d’hiver.