Parenthèse enchantée dans une période morose à cause de la Covid-19, la Lekkarod 2021 est un succès sur tous les plans : sportif, animal, sanitaire.

Retour sur cette 6e édition 

 

LEKKAROD 2021 : plus forte que tout !

Dimanche 21 mars 2021 à Bessans. 8h58. Le froid de la nuit s’adoucit avec les premiers rayons du soleil qui caressent la zone de départ du Carreley. Tous les ski-jos et leurs athlètes à quatre pattes sont alignés, prêts à prendre ce fameux départ en mass-start.

9h : le drapeau de l’IFSS s’abaisse, c’est parti ! En quelques secondes les duos disparaissent en file indienne au bout de la ligne droite. Un départ magnifique, suivi par 3 vagues de 15 attelages et enfin une vague de Tandem (handisport). Quel spectacle ! L’apothéose d’une très belle semaine de compétition et de retrouvailles de tout le staff, des mushers et handlers, des chiens, des amis de la Lekkarod qui travaillent dans les stations (pisteurs, mairies, habitants…). Ne manque que le public, hélas privé d’accès aux départs et arrivées. Mais quelques amoureux de ce sport ou curieux vacanciers ont mis leurs masques et sont allés plus loin le long de la piste pour encourager et admirer les attelages de la Lekkarod.

Dire que quelques jours avant cette édition, 2 stations devaient renoncer à accueillir la course. Crest-Voland venait alors à la rescousse. Plus qu’une station de repli, Crest-Voland est devenue un véritable partenaire de la Lekkarod ! Et Chamrousse et Bessans d’accepter une étape supplémentaire sur leur domaine pour prolonger le plaisir et permettre à la compétition de tenir son rang.

Dire que quelques jours avant cette édition, Olivier, le chef pisteur de la Lekkarod se demandait s’il parviendrait à tirer les kilomètres nécessaires pour de la mi-distance, faute de neige. Et voilà que du ciel se met à tomber un paquet de neige sur les Alpes, offrant 2 premières étapes superbes dans le Val d’Arly. 2 étapes alpines pour débuter la Lekkarod pied au plancher !

« On était impatients de reprendre ! Les chiens étaient excités et n’attendaient que ça, ils sont heureux comme tout »  – Jason Fournier, musher

 

Durant ces 2 jours il neige peut -être même un peu trop, puisque les conditions de liaison entre Crest-Voland et Chamrousse en sont sacrément impactées : mushers et staff bloqués, nombre de chaînes cassées…au final une 3e étape annulée pour permettre à tout le monde d’arriver à bon port en Isère et récupérer des premiers efforts.

Chamrousse, c’est une première, et c’est une réussite : superbes départs au pied de la chapelle Notre-Dame-sous-la-Croix, boucles sur le plateau de l’Arselle dans un froid glacial et dans des lumières magiques, étape Tandem organisée avec les enfants d’un Institut Médico Educatif isérois…Malgré le huis clos et l’interdiction de rassemblements l’ambiance est joyeuse à mi-chemin dans cette Lekkarod.

« On a vécu des trucs exceptionnels sur ce petit parcours. Ce que je retiens : c’est le rêve de toute une vie et il s’est réalisé aujourd’hui grâce à vous » – Yassine, musher Tandem avec Anthony

 

Chaque année c’est comme si on revenait dans une maison de famille à laquelle on est très attaché et qui sent bon les souvenirs d’enfance : Bessans, nous voilà ! Quel bonheur de retrouver le village, toutes les personnes fidèles qui œuvrent main dans la main avec le staff depuis la mairie, le service des pistes…La zone de départs/arrivées, devant le Carreley, est un jardin dans lequel on retrouve vite ses habitudes, d’où l’on ne se lassera jamais d’admirer la Pointe de Tierce d’un côté et les pentes de la Vanoise de l’autre. Les 4 étapes de Bessans sont magnifiques, et s’il faut attendre le samedi pour pouvoir monter à l’Ecot, au-delà de Bonneval-sur-Arc et laisser ainsi derrière le risque d’avalanches, ça n’est que pour mieux profiter d’un parcours dont les mushers se souviendront longtemps. Les habitués se régalent, et ceux qui découvrent cette piste ne sont pas déçus par l’effort produit dans la montée et la récompense de voir ces paysages grandioses, parmi les plus beaux vus sur une course de chiens de traineaux. 

« C’est un billard, les pistes sont superbes. Être à Bessans et avoir une épreuve de skijo, c’est magique ! » – Vincent Le Priol

A Bessans aussi le Tandem est à l’honneur. Comme pour les attelages qui sont venus courir le Trophée Andréas Kraft, les duos courent 3 étapes de 7 à 8 km sur le plateau de Bessans. Chapeau bas et un pas de plus encore accompli pour l’inclusion : valide ou en situation de handicap, chacun peut participer à sa passion et se surpasser en équipe ! Le départ de la dernière étape en mass start donne des frissons à tout le monde et cette dernière manche très rapide conclut une semaine très forte.

 

Dimanche 21 mars 2021 à Bessans. 16h. La cérémonie de remise des prix s’achève. Pour les bénévoles, mushers, handlers, c’est le temps de se dire au-revoir. La Lekkarod était une éclaircie dans une saison bien compliquée par la situation sanitaire. Les chiens en auraient bien repris quelques kilomètres…ce sera pour l’hiver prochain. Le ciel se couvre sur Bessans. Comme le signe qu’il est temps de rentrer, le soleil plein les yeux et les souvenirs ancrés d’une 6e édition comme une parenthèse enchantée.

 

 

 


 

Lekkarod 2021 : du côté sportif

 

C’est un grand vainqueur de la Lekkarod 2021 : Detlef Oyen. L’allemand soulève le trophée de sa 1e Lekkarod 12 chiens à Bessans, là-même où il fut champion du Monde deux ans auparavant. Il aura survolé sa catégorie et signé le « scratch » (meilleur temps toutes catégories confondues) survolant les 8 étapes (la 3e étant annulée) en un peu moins de 10h et 45 minutes.  

Chez les 12 chiens pure race, c’est le français Jason Fournier qui s’impose une nouvelle fois, sa 3e Lekkarod après 2018 en 12 chiens et 2019 en 6.

En 6 chiens, c’est Cindy Duport qui s’impose avec classe devant Isabelle Lemoine et Mathias Diddens.

Jean-Pierre Sacchet devance durant la dernière étape sa compatriote Cécile Durand et remporte le classement général 6 chiens pure race.

Côté Ski-joëring, Annabelle Kersuzan remporte la Lekkarod devant la suissesse Violaine Grau et la française Pascale Guidicelli. Son deuxième titre après celui de 2019.

 

Les trophées

 

A Crest-Voland, pour le Trophée Thierry Rambaud, c’est Alexandre Camberlein qui s’impose en 12 chiens pure race. En 6 chiens open c’est la française et locale de l’étape Elsa Jougla qui l‘emporte avec 50 minutes d’avance sur le 2e. En 6 chiens pure race, la victoire est pour le français Franck Schmitt. En skijo, Emmanuel Henry s’impose facilement.

 

Pour le Trophée Andréas Kraft à Bessans, honneur aux Tandem avec la victoire dans cette catégorie du duo Julien-Pastor qui boucle les 3 étapes en un peu plus de 47 minutes, contre 1h pour le 2e duo. En skijo, Emmanuel Henry récidive en devançant Sylvain Issemann et Benoît Thouvenin.

En 12 chiens, Jocelyne Combazard l’emporte de 2 petites minutes devant Marion Joly.

En 6 chiens le podium est le même qu’à Crest-Voland : Elsa Jougla gagne le Trophée devant Sylvain Flachaire et Julien Chatelain. En pure race, Franck Schmitt récidive également et remporte son 2e trophée de la semaine.

Réaction de Detlef Oyen, l’allemand vainqueur de la Lekkarod 2021 

Réaction de Cindy Duport, qui gagne la Lekkarod 2021 dans la catégorie 6 chiens open

Annabelle Kersuzan remporte sa 2e Lekkarod en Ski-joëring. 

royal canin

 

partenaire platinium

de la Lekkarod depuis 2015 

Partager cet article

Lekkarod 2021 : bilan de la 6e édition

mars 27th, 2021|0 Commentaire

Parenthèse enchantée dans une période morose à cause de la Covid-19, la Lekkarod 2021 est un succès sur tous les plans : sportif, animal, sanitaire. Retour sur cette 6e édition    LEKKAROD 2021 : [...]

Lekkarod 2021 : J-5 !

mars 8th, 2021|0 Commentaire

Lekkarod 2021 : J-5 ! La 6e édition se déroule du 13 au 21 mars 2021 dans les Alpes, entre Savoie et Isère. Un événement attendu et organisé par une équipe de 50 bénévoles [...]